Je viens de recevoir une excellente nouvelle: Je suis accepté en Master 2 Intellignece Artificielle!!
Cela signifie que je vais pouvoir passer l'année prochaine à Lyon, et étudier dans le domaine qui me passionne.
Introduction faite, je peux maintenant vous décrire dans ce petit article -comme promit- la vision que les Mexicains ont de la France.

1- Avant de connaitre: un rêve
"L'Amérique, l'Amérique, si c'est un rêve, je le saurai...". Les Mexicains ne sont pas intéressés par les Etats-Unis. D'ailleurs, ils ont tous un membre de la famille qui y vit, et sont déjà tous partis une fois là bas pour voir un parent plus ou moins proche. Non... ce qui leur fait briller les yeux, c'est la France! Et tout particulièrement Paris. Ils voient les Français comme les rois de l'amour et du romantisme, le français comme la langue la plus sensuelle du monde. Certes l'Europe en général est une entité qui les attire. Mais la France a de l'avance...

Ici je vois de très nombreux restaurants Français, mais aucun anglais.
Une chaine de produits grands magasins de beauté s'appelle "Fabricas de Francia", mais aucune ne s'appelle "Fabricas de Italia".
De très nombreuses boutiques de mode ont "Paris" dans leur nom, mais aucun n'utilise le nom de "Berlin" pour se mettre en valeur. Près de chez moi se trouve même une boutique avec une tour Eifel de 4 mètres sur le toit.

Pour les Mexicains la France c'est le rêve, Paris c'est la Magie.
...y a-t-il vraiment de quoi?


2- Une fois arrivé: le réveil
Cela dit, j'ai rencontré des Mexicains qui sont partis étudier en France, et ils en sont revenus. Ils auront trouvé les villes magnifiques (spécialement Paris), et on tous un désir de retourner en Europe au moins une fois. Mais voilà ce qui les marque le plus:
- La nourriture très chère! Ils trouvent la cuisine française excellente, mais sont déjà très étonnés devant le prix des restaurants universitaires.
- Un froid incroyable! Les touristes viennent nous voir en été et le supportent bien, mais ceux qui se sont rendu en France une année complète ont vécu le froid comme une épreuve très rude.
- Et, au dessus de tout, ils trouvent qu'il est particulièrement difficile de créer des relations. Faire des rencontres avec les Italiens et les Espagnols leur semble facile, mais dans les autres pays Européens les gens leurs pariassent très froid. "Là bas si tu demande ta direction, la personne te la donne et puis s'en va". Bah oui, on est comme ça. On est occupés alors on continue notre chemin. Je dois accorder au Mexicains que la facilité avec laquelle j'ai rencontré des amis quand je suis arrivé dans leur pays... ils ne l'auront pas en France.

Allez, soyez pas triste Pour vous prouver qu'on a aussi des bons points, je vais vous dire une chose que je ne supporte pas chez les Mexicains: ils vous laissent parfois tomber sans prévenir. En France ils nous arrivent tous d'avoir des empêchements, mais au delà de 15 minutes de retard, on essaye au moins de passer un coup de fil pour prévenir. Ici, ça arrive régulièrement que j'attende un ami à x heures précises... mais non content d'être en retard, il ne vient pas, tout simplement. Je ne m'y habituerais jamais.

Voilà. Il y a beaucoup à dire sur la manière d'être des Français et celle des Mexicains, mais je ne connais pas tout le monde. En continuant sur le sujet je dirais forcément des choses fausses, car chaque personne est bien différente, et il y aura des exceptions à chaque règle qu'on peut énoncer sur un groupe de personnes.

Ce qu'il y a de sûr, c'est que plus je passe de temps dans ce pays et plus je l'aime. J'aime aller m'acheter un liquado le matin, me cuisiner des quesadillas le midi, acheter des tacos le soir, et voir que j'ai dépensé 2€ sur la journée complète. Hier c'était mon dernier jour à l'université, c'était donc la première fois que je voyais des amis pour la dernière fois. Mon article s'arrête là, comme ça je vous laisse un peu de temps pour comprendre ma phrase précédente.

Mon prochain article est à moitié rédigé. J'ai gardé le meilleur pour la fin.
Bises à tous!