Bonjour à tous!
A moins d'une semaine de mon départ, je vous propose une dernière occasion avec ce blog de s'étonner des différences entre la culture mexicaine et la notre. L'article semble un peu long, alors courage.

I - La violence?
Quand on parle du Mexique, beaucoup de gens pensent directement à violence et insécurité. Bien que je n'ai eu aucun problème lié à ça, ce que j'ai entendu me laisse effectivement croire qu'elle est de plus en plus présente dans certaines villes.
Mais pourquoi? C'est avant tout une question d'éducation dès le plus jeune âge. Je me rappelle quand j'étais à un repas de famille, avec le film Freddy (film d'horreur sanglant) qui passait à la télé, et le petit de 3 ans caché derrière le canapé, dont personne ne semblait se soucier. Je crois que beaucoup de pères veulent que leur petit "devienne un homme" très vite. Sûrement trop vite. Dans la rue les cyber cafés sont remplis de gamins qui jouent à Gears of War, ce jeu vidéo (que j'aime bien) dans lequel on doit achever ses ennemis à la tronçonneuse. Le gérant du cyber voit arriver les enfants de 10 ans et leur donne simplement le jeu. Les parents également sont au courant, donc tout va bien. Personne n'est responsable.
Je vous avais également parlé des car du Mexique très luxueux, où on peut dormir sur de confortables sièges inclinés à 70 degrés, et où des films sont projetés pour qu'on ne s'ennuie pas. Lors de mon dernier voyage vers Mexico, ils ont projeté (entre autres) un film de loup-garous et un de règlements de compte entre bandes dans une ville américaine. Personne n'a semblé se soucier des enfants de tous âges qui voyaegaient avec leur famille.

Enfin je voulais vous parler d'un phénomène surprenant dans certaines villes: les truands effraient moins que la police. Il s'agit généralement de villes du Nord, proches de la frontière avec les Etats-Unis. Le président actuel du Mexique est "un dur" qui ne se laisse pas faire face au narco-trafiquants. Il en résulte que la police se montre parfois particulièrement violente. C'est trop selon la population, qui a organisé il y a quelques semaines une grande marche pour dénoncer la violence de cette lutte et demander qu'elle cesse. "Mais renoncer à la lutte contre la drogue c'est de la folie!", c'est ce que je me suis dit au début. Mais voilà le constat: l'ambiance est beaucoup plus violente depuis qu'on pourchasse sans relâche les narco que quand on les laissait faire leur buisness.
Une connaissance de Ciudad Juarez explique pourquoi il préfère traiter avec les narco: eux souhaitent que tout reste le plus calme possible pour pouvoir continuer leur trafic tranquillement. A tel point que dans sa ville, si on est cambriolé, il faut mieux aller voir les narco-trafiquants, car ils retrouveront rapidement le responsable afin de remettre de l'ordre, pour que la police n'ai aucune raison de venir dans leur quartier. Au contraire, j'ai entendu parler de quotas d'arrestation, qui ne permettent pas à la police de rester calme. 
Les cartels de la drogue sont toujours là, intouchables. Il semblerait que la lutte contre eux ne fait qu'augmenter la violence.

II - Chaleur ambiante
Le Mexique, c'est chaud! Par cette seule phrase je parle du soleil puissant, je parle de la peur dans certaines zones, et je parle de l'ambiance! Je n'avais jamais vu de fêtes aussi folles et de jupes aussi courtes que dans ce pays. La facilité avec laquelle les gens se parlent sans se connaitre est certainement ce qui me manquera le plus une foi rentré en France. Si quelqu'un me demande son chemin j'aurai envie de lui demander "Et d'où tu viens? Qu'est ce qui t'amène par là? Et ça te plait ma région?", mais le voyageur me regardera bizarrement en se demandant ce que je lui veux.

Ambiance = bruit. Mais comment les Mexicains supportent autant de bruit? Ils sont habitués depuis très jeunes. Chez nous on s'empresse de faire taire tout le monde parce que le bébé dort. Au Mexique on ne met même pas le bébé à l'écart... et quand je vois le mal que j'ai à dormir à cause du moindre son, je me dis que c'est une idée géniale!! Une personne qui éternue me réveille, alors que mes camarades Mexicains sont capables de dormir avec la télé allumée et une fête qui se passe à l'étage inférieur. Quelle chance!

III - Bonus
Et en bonus de l'article, je vous propose une petite vidéo de zombis faite maison, que nous avons tourné et réalisé avec mes 4 colocataires: http://www.youtube.com/watch?v=1xquN659SB8. Vous m'y verrez apparaitre avec l'ordinateur entre les mains bien évidemment.

Allez, surtout ne vous laissez pas gagner par la peur à cause de la première partie de l'article. Le Mexique est un pays extrêmement accueillant.
Il me reste maintenant à vous raconter mon voyage sur la plus haute montagne du Mexique, et vous dire mes impressions avant mon départ. Donc à très bientôt!